Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Nouveau Manoir

Soupape

16 Novembre 2007 , Rédigé par ISobel Publié dans #Plumeries

DOLCI-Carlo--d-apr--s--3.jpg



L'arme des égoïstes est un poison liquide
Une eau simple et salée (autant qu'elle est fatale).
Une substance terne, inodore et stupide
A laquelle on donna le nom de 'lacrymale'.
 
Que ce terme est pompeux! Et que son signifié
Est indigne des yeux aimants qui la voient naître!
Tout au plus une fuite, une humeur échappée
Témoin de la faiblesse d'esprit de son maître.
 
A l'instar de ces mots qui sont las d'être dits,
Si dure à réprimer, si facile à prétendre,
Elle perd tout son sens et tout ce qu'elle trahit
N'est que l'art bien dompté du plaisir de s'épandre.
 
Elle est de l'égoïsme le point d'attraction:
Juste un peu de son sel versé à bon escient
(Sur la place publique) attire l'attention
Et accable de honte le premier passant.
 
Pleurer à ciel ouvert, c'est poser son fardeau
Sur les bras innocents des témoins de son mal.
C'est pour cela qu'on doit conduire à l'échafaud
Les prémices honteux du fluide lacrymal.
 
 
Mais pourtant, pleurs pompeux, quoi que jamais j'en dise
Mon âme est vraie quand votre suc perle à mes cils.
Si vous saviez, mes yeux, combien je vous méprise!
Combien je souhaiterais que vous fussiez dociles!
Combien mon coeur est las des joies qui vous déguisent
Combien l'effroi de choir en rêveries stériles
Me fait souhaiter les flots d'un doux soulagement.
 
Si vous saviez, mes yeux, combien je vous maudis
De ne pleurer que lorsque je suis à couvert...
 

 

ISobel

Illustration: Ange de l'Annonciation, d'après Carlo Dolci

Commenter cet article