Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Nouveau Manoir

C.E.L.L.O...

5 Février 2010 , Rédigé par ISobel Publié dans #Plumeries



Emportant ses pensées                 et son marasme avec
La longue emprisonnée                  se traîne sous le ciel
On entend sa supplique.                  Âme qui l'entendra,
D'une voix raisonnée,                       propose-lui l'oubli!
Incline de ton doigt                            le bord du sablier
Et rends-la, simple et vide,      au passé cousu d'ouate...

Marche, ombre emprisonnée,    dans la langueur du ciel
Aborde comme un mont              la peur et le marasme:
Il n'est pas de chagrin                 qui apparaisse bref...
Si le tien est trop lourd,         et dans ton coeur meurtri
Ondoie comme un serpent           sur un étang de miel,
Ne rends pas pour autant             l'arme de l'espoir fol
Ne deviens pas, jeune âme,          un vieil ascète aigri.
Ecoute l'incendie                            qui point à ton aura
Usurpateur de l'or,                       propre de qui renaît...
Vertige! Etreins la longue          emprisonnée, au coeur
Eparpillé entre le                                Lierre et la Lune.



'Je t'aime!' hurle de toutes parts le coeur déchiqueté.
'Je t'aime, toi qui ouvre la marche des vers, présente et capitale!'
'Je t'aime, toi qui ponctue le moindre de mes bonds, puissante et minuscule.'

Commenter cet article