Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Nouveau Manoir

3...2...1...respirez

20 Janvier 2010 , Rédigé par ISobel Publié dans #Plumeries

3...2...1...

Le bic craque sous ma dent, je croque d'un côté, ma main se plaque sur l'autre et claque ma joue au moment ou le plastique explose. Le plastique en petits pics pointus et tranchants traverse ma paume, et ma langue et ma joue dont la chair se déchire autour de chaque écharde et ma peau toute rouge et griffée, et mes ongles rongés se rapprochent et se touchent.
Voilà, fébrile et frêle ma main sur ma joue, ma joue rouge et griffée et ma paume irritée par les pics de plastique détachés du bic. Ca brûle, ça gratte ça dérange, et mes yeux chauds et secs maintenant me démangent, le sel lacrymal perle à mes longs cils blonds: je suis toute liquide. Mes iris rouillés reversent sur ma joue le fluide lacrymal qui s'écoule et le sel va piquer mes joues, mes paumes rouges et mes ongles rongés: j'enrage!
C'est l'angoisse qui me gagne et qui serre ma gorge, mes amygdales gonflent et gonflent encore; je ne déglutis plus.
Je suffoque et je craque à mesure que l'angoisse gangrenne ma gorge, engorgée de ma peine.
Oui, c'est la frustration, qui fissure et fusille mes frêles défenses et je fonds et je fuse et je fuis en moi-même et je colle ma joue, ma joue rouge enflammée et mon front enfiévré contre la vitre fraîche de ma grande fenêtre.

3...2...1...

Et puis là, comme ça, le front humide et froid et bercée par le bruit du dehors et de l'air qui s'infiltre et siffle entre les fissures du bois de la fenêtre qui ferme mal, le goût de la tristesse sur mes commissures devient moins amer. Je respire à nouveau.

3...2...1...

La frustration, l'angoisse, la tristesse, tout cela se dissipe et je prête l'oreille au bon bourdonnement qui, tendre, me bombarde.

3...2...1...

Et ce bruit que j'entends, c'est celui de la mer? Non, ce sont des voitures...

3...2...1...

Mais au-delà du chaos de la ville...

3...2...1...

Plus loin, beaucoup plus loin!

3...2...1...

Ou bien plus près alors?

3...2...1...

Oui, tout près...

3...2...1...

En moi.

3...2...1...

Ta voix.

3...2...1...

Toi.


Commenter cet article