Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Nouveau Manoir

Heureux les Sans-Oreilles

16 Novembre 2007 , Rédigé par ISobel Publié dans #Plumeries

aaaa.jpg


Lasse de me battre contre l'Agrume et même s'il est idiot de ma part de me priver d'un tel passe-temps de choix,
 

je ferai donc comme si je n'étais pas au courant des précieux commentaires qu'elle me perd et que nul ne pourra rendre.

J'enrage.
En espérant que l'indifférence aura un effet positivement surprenant sur elle.

 

 

 

I speak to you, O Earless Nymph
And while i chant your mysteries
A winter wind, as wild as white

Collapses in my mouth.

 

Chains of wisdom thought they could freeze
Flows of Worship eluding me,
Eluding through, alluding to

Your endless miseries:

 

For how on earth can you sustain
The unfair pain of loneliness?
On earth, maybe, you're cursed to stay

In woebegone dwellings?

 

So i pray you, O Earless Nymph
Though winter winds blow from my mouth,
Trust your fair eyes and seize that arm

Leading the way to salvation

 

For i promise, my Cursed Nymph,
That you will join the long cortege,
Born in my imagination,

Towards where we belong.

 

 

ISobel
(Mal aisé de traduire ses propres textes,

surtout quand on n'est pas même sûre de

leur exactitude grammaticalo-syntaxique,
comprenne donc qui pourra!)

J'aurais tant aimé connaître pourtant ce commentaire perdu.

Commenter cet article