Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Nouveau Manoir

Mystic's Dreams are for Sleepless Nights

16 Novembre 2007 , Rédigé par ISobel Publié dans #Curiosités

isle-of-avalon.jpg



Plus présentes en moi ces temps-ci que jamais, peut-être grâce à l'approche de Samhain,

peut-être aussi grâce à la relecture des oeuvres de Marion Zimmer-Bradley,

ou peut-être grâce à toute autre chose,

les voix multiples de la

Grande Déesse.

 

Je vous invite à découvrir ce beau texte, interprété par Loreena McKennitt.

La traduction suivra au plus vite.

 

 

A clouded dream on an earthly night
Hangs upon the crescent moon
A voiceless song in an ageless light
Sings at the coming dawn
Birds in flight are calling there
Where the heart moves the stones
It's there that my heart is longing
All for the love of you

 

A painting hangs on an ivy wall
Nestled in the emerald moss
The eyes declare a truce of trust
And then it draws me far away
Where deep in the desert twilight
Sand melts in pools of the sky
When darkness lays her crimson cloak
Your lamps will call me home

 

And so it's there my homage's due
Clutched by the still of the night
And now I feel you move
Every breath is full
So it's there my homage's due
Clutched by the still of the night
Even the distance feels so near
All for the love of you.

 

Loreena McKennitt - The Mystics Dream

(Pour l'écouter, sur un trailer -non déplaisant- de SoulCalibur, suivez le Trackback)

 

 

Blessed Be 

Voici comme promis la traduction du texte de Loreena McKennitt

(artisanale, je m'en excuse)

J'y ajoute en trackback un autre extrait du film The Mists of Avalon,

dont ce morceau est une parfaite toile de fond.

 

 

Par une nuit sur Terre, ce rêve brumeux
Est accroché à un croissant de Lune.
Une mélodie sans voix, par une lumière sans âge,
Accueille l'aube de son chant.
Des oiseaux lancent leur appel
En survolant l'endroit où le pouvoir d'un coeur
Peut seul déplacer des montagnes.

 
C'est en ce lieu que mon coeur se languit,
Par l'amour qu'il te porte.

 

 
Une toile est suspendue à un mur de lierre,
Blottie au creux des mousses d'émeraude.
Ces yeux me font voeu de fidélité
Et soudain, m'emportent au loin,
Là où, dans le désert du crépuscule,
Le sable se fond en marées célestes.
Lorsque les ombres étalent leurs voiles empourprés
Tes lumières me ramèneront chez moi.

 

 
Et c'est en ce lieu que ma loyauté se fait serment
Figée, dans le calme nocturne
Maintenant que je peux te sentir près de moi
Enfin, je respire pleinement.
C'est en ce lieu que ma loyauté se fait serment
Figée, dans le calme nocturne.

 
Même l'horizon ne paraît plus si lointain
Grâce à mon amour pour toi.
 

 

Illustration par Aubrey Beardsley pour l'ouvrage de Thomas Malory,

"The Birth, Life and Acts of King Arthur".

 

Commenter cet article